Burn-out Parental : suis-je concerné(e) ?

Burn-out Parental : suis-je concerné(e) ?

 

Burn-out parental : mes enfants m'exaspèrent !

 

Très peu connu et reconnu, le burnout parental est pourtant un mal qui touche nos sociétés actuelles. Les mères, pour la plupart assurant 70% des tâches relatives à l’éducation et aux soins des enfants, sont davantage confrontées aux situations générant du stress. Néanmoins, les hommes sont également touchés, car ils sont moins préparés dans leur rôle de père par la société.
 

Qu’est ce que le burnout parental ?

 

Moïra MIKOLAJCZAK et Isabelle ROSKAM, avec lesquelles je me suis récemment formée, sont deux expertes de renommée internationale, dans le domaine du burnout parental. Elles définissent le burnout parental comme un syndrome de détresse intense liée à la parentalité. À l’instar du burnout professionnel qui se définit par un épuisement au travail, le burnout parental suppose un épuisement parental. Seulement, contrairement au travail duquel nous pouvons démissionner, notre rôle de parent est, quant à lui, continuel et irrévocable

Quels sont les symptômes ?

 

Tout comme le burnout professionnel, le burnout parental a des critères de diagnostic en commun avec la dépression mais également des critères bien spécifiques. Voici ce qui pourrait vous alerter quant au burnout parental :

  • Vous êtes épuisé(e) moralement et physiquement : le sommeil semble ne pas vous suffire pour vous sentir reposé(e). Rien que l’idée de vous occuper de vos enfants vous épuise ;
  • Vous vous occupez de vos enfants en mode “pilotage automatique”: bien que l’amour pour vos enfants ne soit pas remis en question, une certaine distance émotionnelle se met en place ;
  • Vous ressentez une perte de plaisir dans les activités avec vos enfants : ce que vous aimiez faire avec vos enfants auparavant, ne vous procure plus de plaisir aujourd’hui ;
  • Vous ne vous reconnaissez plus : vous pensez ne plus être la mère ou le père que vous étiez avant.

 

Ces signes peuvent engendrer une certaine culpabilité et, par conséquent, amener certaines personnes à nier leur détresse. En effet, lorsque notre société reflète à travers les médias, une parentalité pleine de bonheur et de joie, il peut être difficile d’admettre que notre rôle de parent nous épuise.

 

Comment le burnout parental survient-il ?

 

Le burnout parental est le résultat de trop de stress, trop longtemps et de l’absence de ressources suffisantes pour contrebalancer. En effet, en tant que parents, nous nous retrouvons très souvent en situation de stress liée à l’éducation de nos enfants : notre nouvelle identité de parent et nos craintes quant à nos compétences, les conflits, les inquiétudes en lien avec la santé ou les résultats scolaires, la baisse de temps pour soi … Lorsque cette balance risques / ressources est déséquilibrée, il y a un risque de burnout parental.

 

Que faire si vous vous sentez concerné(e) ?

 

Si vous vous sentez stressé(e) et épuisé(e) par votre rôle de parent, si vous ne vous reconnaissez plus, si vous avez perdu le plaisir d’être avec vos enfants, n’hésitez pas à demander de l’aide : auprès de votre entourage ou d’un professionnel. Il n’y a pas de honte à souffrir de burnout parental. Les parents qui n’en souffrent pas sont seulement des parents qui ont plus de ressources pour compenser le stress généré par la parentalité. Alors, avant tout, prenez soin de vous.

 

 

 

Laissez un commentaire